Les écoles d'ingénieurs

Écoles d'ingénieurs : concours, mode d'emploi

Publication : 27 octobre 2021

Les candidats à l'entrée des écoles d'ingénieurs doivent tous passer le cap d'une sélection. Examen du dossier, épreuves écrites, oraux... les modalités varient selon les établissements, le profil des candidats et le niveau d'admission.

Une sélection en plusieurs temps

Admissibilité. Cette phase permet d'effectuer une première sélection entre les candidats. Celle-ci s'opère sur dossier (contenant les bulletins de notes, des lettres d'appréciation d'enseignants, etc.) ou à l'issue d'une série d'épreuves écrites.

Admission. Les candidats qui présentent les meilleurs dossiers ou qui ont obtenu une note minimale aux écrits sont déclarés admissibles. Ils sont convoqués pour un second groupe d'épreuves qui peuvent prendre la forme d'évaluations orales, écrites ou pratiques.

Intégration. À l'issue de l'ensemble des épreuves, un classement des candidats est établi. L'intégration dans une école est proposée en tenant compte du rang de classement du candidat, de ses vœux (liste des écoles par ordre de préférence) et du nombre de places offertes. Dans le cas des écoles en 5 ans, elle est subordonnée à l'obtention du bac et dans celui des admissions parallèles, à l'obtention du diplôme requis. Le nombre des admis correspond au nombre de candidats qui, après avoir réussi un ou plusieurs concours, s'inscrivent dans une école.

Concours communs et banques d'épreuves

Beaucoup d'établissements se sont regroupés pour organiser leur sélection en commun. L'objectif : permettre aux étudiants de multiplier leurs chances d'admission en limitant le nombre de dossiers d'inscription et le montant des frais qui en découlent. Ainsi, les candidats de même origine scolaire s'inscrivent à un concours ouvrant à plusieurs écoles en ne passant qu'un seul groupe d'épreuves écrites et parfois orales. Dans le cadre de Parcoursup, l’inscription à un concours commun compte pour un seul vœu multiple (parmi 10 vœux possibles au total). 

D'autres écoles utilisent les concours communs comme banque d'épreuves ou banque de notes. Elles choisissent alors tout ou partie des épreuves, et peuvent en modifier les coefficients. Les candidats doivent préciser au moment de l'inscription les écoles qu'ils choisissent et régler les frais de concours pour chacune d'elles.

Les frais des concours

Le montant des frais de sélection varie en fonction des concours et du nombre d'écoles présentées. Aux frais de dossier unique pour l'ensemble des écoles recrutant sur concours commun s'ajoutent des frais spécifiques à chaque école recrutant en banque d'épreuves.

On estime qu'en moyenne, pour trois ou quatre concours présentés, un candidat post-bac aura à débourser entre 300 et 400 € ; un candidat post-prépa, jusqu'à plus de 1000 €. Les boursiers sont exonérés en partie ou en totalité de ces frais.

À prévoir également dans le budget les frais annexes : déplacement, hébergement en cas de concours éloigné, etc. 

Les calendriers des concours

Les concours post-bac

Sur la centaine d'écoles d'ingénieurs post-bac, 80 environ participent à un concours commun pour recruter des bacheliers généraux avec spécialités scientifiques et, dans une moindre mesure, des bacheliers technologiques (STI2D et STL, voire STAV) ou des bacheliers généraux avec des spécialités pas uniquement scientifiques. Une dizaine de concours sont ainsi proposés. Quelques écoles post-bac conservent une sélection spécifique à leur établissement, selon une procédure qui diffère d'une école à l'autre.

Janvier à mars : inscription et confirmation des vœux sur Parcoursup. Les candidats peuvent indiquer jusqu'à 10 vœux, non classés ; un concours commun correspond à un vœu et les écoles de ce concours à des sous-vœux. La sélection commence par un examen du dossier contenant les notes de 1re et de terminale, et les notes du bac alors disponibles. Les candidats qui présentent les meilleurs dossiers sont dits "grands classés" ; selon les concours, ils sont admis d'office ou convoqués à un entretien de motivation.

Avril-mai : épreuves écrites et/ou orales pour vérifier le niveau des candidats en sciences (mathématiques et une autre discipline scientifique selon le profil du candidat). Un entretien, réservé aux "grands classés" ou imposé à tous, vise à évaluer la motivation des candidats pour les études d'ingénieur. Les notes obtenues aux épreuves sont conjuguées à celle attribuée au dossier pour déterminer le classement des candidats.

À partir de mai : réponse des écoles via Parcoursup. Les candidats peuvent recevoir trois types de réponses : "oui", "en attente d’une place" ou "non". Ils ont un temps limité pour répondre à chaque proposition. Une réponse "en attente" peut devenir un "oui " en fonction des choix des autres élèves qui libèrent des places. Un candidat qui n'a reçu aucune proposition peut postuler aux places vacantes lors de la procédure complémentaire qui dure jusqu’en septembre.

Les concours post-prépa

La saison des concours commence au printemps de la 2de année de prépa. Une quinzaine de concours ou de banques d'épreuves regroupent plus d'une centaine d'écoles et plus de 19 000 places. En moyenne, un élève de prépas scientifiques passe deux à quatre concours communs, lui ouvrant les portes de nombreuses écoles d'ingénieurs.

Mi-décembre à mi-janvier : inscription aux concours sur le site SCEI (Service de concours écoles d'ingénieurs), avec paiement des frais d’inscription aux concours.

Avril à mi-mai : épreuves écrites sur le programme des 2 années de prépa. Beaucoup de concours prévoient deux épreuves de mathématiques et deux de physique.

Mi-juin : résultats d’admissibilité.

Fin-juin à fin juillet environ : épreuves orales à la suite desquelles les candidats doivent établir leur liste d’écoles par ordre de préférence.

Fin-juillet à mi-septembre : propositions d’intégration par les écoles.

La sélectivité varie selon les écoles, mais en moyenne 4 étudiants de prépas scientifiques sur 5 réussissent, après 2 à 3 années d'études, à intégrer une grande école.

Les concours en admissions parallèles

Par la voie des admissions parallèles, chaque école d'ingénieurs définissant les spécialités de diplôme donnant accès à sa formation, les concours communs sont moins nombreux. Les candidats doivent le plus souvent présenter un dossier dans chacune des écoles qui les intéressent. Les écoles admettent des candidats qui ont une spécialité de DUT (intégré au BUT depuis la rentrée 2021), de BTS, de bachelor, de licence ou de master adaptée à leur formation, un bon dossier et un projet professionnel mûri.

Les dates variant selon les concours communs et les écoles, les repères ci-dessous sont donnés à titre indicatif.

Décembre à mars : dépôt des dossiers pour les concours communs et/ou dans chaque école envisagée. La première étape de la sélection est l'examen du dossier. Souvent, ne sont retenus que les étudiants en "têtes de classe" qui ont reçu de leurs enseignants un avis favorable à la poursuite d'études.

Avril-mai : épreuves écrites des concours communs.

Juin-juillet : épreuves orales communes à plusieurs écoles ou spécifiques.

Juillet à début septembre : résultats et propositions d'intégration.