Dossier - Décrochage scolaire des collègiens

Remobiliser les collégiens en risque de décrochage : les dispositifs relais et les actions de prévention

Publication : 18 décembre 2020

Il existe plusieurs dispositifs permettant de remobiliser les collégiens qui présentent un risque de décrochage scolaire et qui ont déjà bénéficié de toutes les mesures d'aide et de soutien présentes au sein des collèges. Leur objectif est de réinsérer ces jeunes dans un parcours de formation. Ces dispositifs sont mis en place en partenariat avec les collèges dans lesquels sont scolarisés les jeunes.

LE PROGRAMME DE REUSSITE EDUCATIVE (PRE)

Mis en place par les municipalités, ce dispositif hors l’école a pour objectif d’apporter un soutien personnalisé aux enfants et adolescents (de 2 ans à 18 ans) scolarisés au sein d’un quartier prioritaire de la politique de la ville ou dans un établissement d’éducation prioritaire, et qui présentent des signes de fragilité, en prenant en compte la globalité de leur environnement et les difficultés afférentes. Il s’appuie sur la mobilisation de l’ensemble des acteurs autour du jeune : parents dont l’implication doit être systématiquement recherchée, partenaires engagés dans les missions éducatives (enseignement, action sociale, soutien à la parentalité, santé ainsi qu’animation culturelle et sportive), services spécialisés lorsque la situation l’exige, notamment en matière de soins et de protection de l’enfance.

LES DISPOSITIFS RELAIS

Les dispositifs relais (classes et ateliers) accueillent temporairement des collégiens de moins de 16 ans, en rupture profonde avec l’école, en voie de déscolarisation et de désocialisation, qui ont bénéficié au préalable de toutes les possibilités de prise en charge prévues au sein des collèges. Les deux objectifs assignés aux dispositifs relais s'inscrivent dans une démarche de resocialisation et de rescolarisation afin de favoriser l’acquisition du socle commun de connaissances, de compétences et de culture et de réinscrire les élèves dans un parcours de formation générale, technologique ou professionnelle. Avec l’accord de leurs parents, il leur est proposé un projet pédagogique et éducatif associant divers partenaires, en petit groupe de 6 à 10 élèves par session.  Ils peuvent rejoindre un atelier, une classe ou un internat relais au sein d’un EPLE, pendant une durée de quelques semaines à plusieurs mois.

 

L’ÉCOLE OUVERTE

Le dispositif École ouverte s’adresse aux élèves de CP jusqu’à la terminale scolarisés en zone d’éducation prioritaire ou dans un quartier prioritaire de la politique de la ville. Il a pour but d’offrir aux élèves, qui ne quittent par leur lieu de résidence durant les vacances, un renforcement scolaire ainsi que des activités éducatives et de loisirs. Il vise le renforcement des compétences scolaires dans l’acquisition des savoirs fondamentaux, tout en proposant des activités culturelles, sportives et de découverte de la nature.

LES ALLIANCES ÉDUCATIVES

Elles associent différents professionnels aux multiples compétences qui interviennent pour se mettre au service du projet de l’élève, en lui apportant une ou plusieurs réponses individualisées, élaborées collectivement, en fonction des difficultés rencontrées par le jeune. Les alliances éducatives coordonnent les interventions des différents professionnels et partenaires externes autour du jeune en risque ou en situation de décrochage, en impliquant fortement les parents. Les solutions proposées peuvent concerner différentes thématiques scolaires ou extrascolaires, telles que la santé, l’aide et l’accompagnement social, la remédiation scolaire, l’aménagement du temps scolaire ou encore les conditions de travail des élèves. Les partenaires externes peuvent être variés : collectivités locales, protection judiciaire de la jeunesse, maisons de l’adolescence, aide sociale à l’enfance, agence du service civique, entreprises dans le cadre des clauses sociales… Les alliances éducatives ont pour support les GPDS qui associent l’ensemble des personnels concernés de l’établissement.