Les stages à l'étranger

Faire un stage avec Erasmus +

Publication : 1er mars 2022

Le programme Erasmus + permet aux étudiants, apprentis ou jeunes diplômés de réaliser une partie de leur formation à l'étranger, notamment en stage. Un stage à l'étranger permet de vivre une expérience validée au cours de votre cursus et reconnue par les recruteurs.

Comment réaliser un stage en Europe ?

Avec le programme Erasmus +, la mobilité des étudiants et des apprentis peut s'effectuer sous la forme d'un stage en entreprise dans un autre pays en Europe ou dans le monde. Chaque établissement définit ses procédures et son calendrier pour l'organisation des stages. Une convention de stage tripartite est établie.

Qui peut effectuer un stage avec Erasmus ?

  • Les étudiants dès leur 1re année d'études supérieures jusqu'au doctorat ;
  • les apprentis pendant une partie de leur contrat au sein d'une entreprise ;
  • les jeunes diplômés, dans les 12 mois suivant l'obtention de leur diplôme.

Les jeunes sortis du système éducatif peuvent réaliser un volontariat ou candidater à d'autres programmes comme le programme européen Alma en création sur le modèle d'Erasmus.

Quelle est la durée du stage ?

La durée de stage varie de 2 à 12 mois. Dans le cadre d'une formation en apprentissage, le stage à l'étranger est possible avec l'accord de l'employeur de l'apprenti qui reste salarié de son entreprise en France. Les étudiants peuvent combiner séjour d'études et/ou stage une fois par cycle d’études (licence, master, doctorat ou équivalence).

Vers quelles destinations ?

Les destinations sont les mêmes que pour les mobilités d'études, 33 pays participent : les États membres de l'Union européenne ainsi que l'Islande, le Liechtenstein, la Macédoine du Nord, la Norvège, la Serbie et la Turquie. Retrouvez la liste des pays participants au programme Erasmus.

Où se renseigner ?

Votre établissement de formation et le bureau des relations internationales peuvent vous accompagner dans vos démarches. Discutez aussi de votre projet avec votre maître d'apprentissage ou le référent mobilité de votre centre de formation. Pour organiser votre recherche de stages, rapprochez-vous aussi du service ou bureau d'insertion professionnelle de votre établissement.

Comment financer son départ ?

Erasmus + offre une bourse pour participer aux frais de voyage et de vie sur place. Les collectivités territoriales, telles que les régions, proposent aussi des cofinancements.

Comment valoriser ses compétences acquises ?

La mobilité à l'étranger favorise l’employabilité et l'insertion professionnelle des jeunes (apprentis, étudiants, décrocheurs, jeunes diplômés...). C'est un tremplin vers l'emploi. Enregistrez votre expérience via la plateforme Europass en complétant votre profil et en créant votre CV. Pour les recruteurs, c'est un gage de connaissances linguistiques et de compétences acquises pour travailler en Europe et à l'international. 

Témoignage d'un apprenti

Thomas : "Je ne parlais pas du tout la langue, mais, très vite, j’ai pris des cours"

"Après un bac pro maintenance des équipements industriels en alternance, je suis entré chez les Compagnons pour effectuer mon Tour de France, qui peut se faire dans le monde entier. J’ai passé 1 an à Madrid. Sur place, un ancien compagnon m’a beaucoup aidé, surtout au début car je ne parlais pas du tout la langue. Mais, très vite, j’ai pris des cours d’espagnol et j’ai fini par avoir le déclic. Au début, c’était difficile, mais on apprend à écouter et à voir les choses autrement. Mon patron aussi m’a beaucoup aidé car il a l’habitude de recevoir des jeunes. Il m’a avancé un demi-salaire, ce qui m’a permis de payer la caution de mon appartement. Les standards de travail ne sont pas les mêmes en Espagne, c’est beaucoup moins exigeant qu’ici et les Espagnols ne sont vraiment pas stressés !"

Aspirant mécanicien chez les Compagnons du Devoir et du Tour de France en Espagne