La formation des enseignants en Inspé

Publication : 7 mars 2022

La formation des futurs enseignants est organisée à l'université au sein des Inspé (instituts nationaux supérieurs du professorat et de l’éducation) à travers les masters MEEF (bac + 5). Ces cursus en 2 ans associent connaissances théoriques et pratique du métier sur le terrain.

Enseignant : un niveau bac + 5

Les professeurs des écoles, des collèges, des lycées, ainsi que les CPE (conseillers principaux d'éducation) sont recrutés sur concours accessibles aux étudiants en 2e année de master ou aux titulaires d’un master (bac + 5) ou équivalent.

Voie royale pour s’y préparer : le master MEEF (métiers de l’enseignement, de l’éducation et de la formation), organisé à l’université par les Inspé (Instituts nationaux supérieurs du professorat et de l'éducation). On compte 32 Inspé et plus de 300 sites de formation sur toute la France.

Pour l'enseignement agricole, la formation est dispensée à l'Ensfea (École nationale supérieure de formation de l'enseignement agricole).

4 mentions de master MEEF

Le master MEEF est proposé dans plusieurs mentions, correspondant, pour trois d’entre elles, aux concours et aux métiers de l’enseignement :

La mention pratiques et ingénierie de la formation vise, elle, des débouchés en tant que formateur d'adultes, responsable et coordinateur pédagogique, etc. Des métiers pouvant s'exercer en entreprise et accessibles sans concours. Elle permet aussi la poursuite d’études en doctorat pour faire de la recherche en sciences de l’éducation.

L’ensemble de l’offre est recensé sur www.trouvermonmaster.fr.

L'accès en master

Le master MEEF s’adresse principalement aux titulaires d’une licence, de préférence dans une discipline enseignée à l’école primaire ou dans la ou les disciplines que l’on souhaite enseigner dans le secondaire.

Selon les besoins de l’académie et de la mention, les modalités d’accès diffèrent d’un institut à l’autre. La cohérence entre la discipline suivie en licence et le master visé est le critère majeur. Certains Inspé exigent un dossier de validation des acquis incluant une lettre de motivation et un CV. Se renseigner auprès de chaque institut pour en savoir plus sur les conditions d'inscription.

Avoir suivi des enseignements de préprofessionnalisation aux métiers de l’enseignement (en L2 ou en L3) représente un atout non négligeable. Certaines universités proposent, dès la 1re année de licence, un parcours préparatoire au professorat des écoles (PPPE).

2 années de formation professionnelle

La formation en master prévoit 800 heures sur 2 ans. Elle comprend différentes composantes préparant au métier :

  • des enseignements dans les savoirs fondamentaux (lire, écrire, compter, respecter autrui, etc.) ou les disciplines choisies (environ 50 %) ;
  • les stratégies d'enseignement et d'apprentissage, la gestion de classe et l’évaluation (20 %) ;
  • une initiation à la recherche (15 %) ;
  • des innovations propres à chaque Inspé (10 %).

Les étudiants effectuent 18 semaines de stages en milieu scolaire ou dans le champ de l'éducation et de la formation : un stage d'observation et de pratique accompagnée de 6 semaines, en 1re année ; un stage en responsabilité à mi-temps (rémunéré) de 12 semaines, en 2e année.

Le master peut aussi être organisé en alternance, donnant lieu à un contrat de travail dans une école, un établissement d’enseignement pendant 12 semaines dans l’année ; les étudiants perçoivent une rémunération de 865 € brut par mois.

Vers la titularisation

Les concours de recrutement des professeurs comprennent des épreuves écrites d’admissibilité et des épreuves orales d’admission. Ils sont plus ou moins sélectifs selon la discipline. Un nombre de places est défini pour chaque spécialité chaque année.

Les lauréats deviennent fonctionnaires stagiaires et suivent un parcours de formation adapté à leur profil. Au programme : des enseignements en Inspé et/ou de la pratique professionnelle en école ou en établissement.

La préprofessionnalisation : une formation d'enseignant rémunérée

Un parcours de préprofessionnalisation est proposé aux étudiants souhaitant devenir professeur. Accessible aux étudiants dès la 2e année de licence (L2), il permet une découverte concrète du métier, en étant rémunéré.

Ce contrat d'une durée de 3 ans (L2, L3, M1) conjugue la formation universitaire avec une formation pratique dans une école ou un établissement scolaire du 2d degré, à hauteur de 8 heures maximum par semaine.

La rémunération va de 707 € par mois en licence à 980 € en master. Elle est cumulable avec une bourse d'étude sur critères sociaux.

Plus d'infos sur le dispositif et son déploiement sur le terrain.