Vient de paraître

Les métiers des langues et de l’international

Publication : 17 mai 2022

Adapter un jeu vidéo américain au public français, enseigner le chinois à des cadres expatriés, négocier avec des fournisseurs indiens, organiser des séjours à l’étranger… les débouchés offerts aux polyglottes sont nombreux et variés. De la traduction à l’enseignement en passant par le tourisme, le commerce ou la diplomatie : découvrez, grâce à ce titre de la collection "Parcours", les métiers des langues et de l’international.

Une enquête de terrain

Intégrer la Commission européenne, c'est possible ? Y a-t-il des postes en interprétation de conférences ? Il faut réussir un concours pour y accéder ? Peut-on gagner sa vie en tant que chargé de mission humanitaire ? On doit passer par Science Po pour être fonctionnaire international ? Être bilingue, ça suffit pour devenir concierge d’hôtel ? Avoir fait des séjours linguistiques, c’est indispensable ? Celui qui fait le sous-titrage de film, c’est un traducteur ? On peut travailler dans l’import-export ou dans le tourisme sans avoir fait d’études de langues ? Quelle différence entre interprète de liaison et interprète judiciaire? Que fait un analyste ? Les guide conférenciers sont-ils salariés ? Comment sont-ils rémunérés ? Il faut un niveau bac+5 pour exercer comme professeur de langues ? C’est facile de partir à l’étranger pendant ses études ? Tout le monde peut profiter du programme Erasmus ? En quoi consiste le volontariat international en entreprise ?

Pour répondre à toutes ces questions, pour une part transmises par les jeunes et leurs familles au service d'information personnalisé www.monorientationenligne.fr ou sur les salons étudiants, cet ouvrage s'appuie sur une enquête de terrain auprès d'experts, de responsables de formations, de professionnels en activité et de jeunes diplômés.

Les outils pour construire son projet

  • En ouverture de la publication, une planche illustrée propose de choisir un métier à partir de ses goûts (avoir l’envie de voyager) et aptitudes (avoir le sens du contact).
  • Ensuite, un reportage en images au siège de la Commission européenne à Bruxelles présente l’activité de professionnels engagés au service de l’Union européenne.
  • Une trentaine de métiers sont ensuite passés en revue, réunis autour de 5 domaines : commerce, enseignement, relations internationales, tourisme, traduction. Plus de la moitié des métiers sont présentés par des professionnels qui racontent leur quotidien, avec en regard les rubriques salaires, débuts et formations.
  • Après avoir répondu aux 5 questions à se poser avant de se lancer dans une formation, la partie études recense les diplômes comportant un volet important en langues et les cursus ouvrant à l’international : BTS, parcours universitaires (BUT, licences pro, licences, masters), formations spécialisées (tourisme, traduction, relations internationales…), IEP et écoles commerce. En tenant compte des familles de métiers. Cinq jeunes diplômés reviennent sur les étapes clés de leur parcours d’études.
  • Une partie emploi présente les entreprises du secteur, les conditions de travail et les compétences attendues. Cinq professionnels reviennent sur leurs débuts comme fonctionnaire européen, interprète de conférence, dans l’humanitaire, dans le tourisme été en volontariat international.
  • Enfin, le guide pratique propose la liste des formations avec les établissements qui y préparent, les sites utiles pour compléter son enquête, ainsi que les ressources Onisep.

 Comment se procurer cette publication de l'Onisep ?
Les métiers des langues et de l’international,
en vente dans notre librairie en ligne