Apprentissage : des mesures en faveur des jeunes

Publication : 1er décembre 2022

Le ministère du Travail met en place des mesures pour favoriser l’embauche des futurs apprentis et apprentis, en raison de la crise sanitaire et économique. L’objectif est d’aider les jeunes à trouver un contrat d’apprentissage et de faciliter leur recrutement.
Apprentissage : mesures en faveur des apprentis

Une plateforme pour trouver un employeur qui recrute

La plateforme #1jeune1solution permet aux candidats à l’apprentissage ou en recherche d'une entreprise de trouver des offres de contrat d'apprentissage ou une formation en alternance. Parmi ses fonctionnalités : la possibilité d'être rappelé par un conseiller d'une mission locale pour bénéficier d'un accompagnement adapté à sa situation ; un accès à des services comme "La bonne alternance" de Pôle emploi pour identifier les formations et contacter les entreprises qui recrutent ; une sélection d'événements, l’accès à des simulateurs d’aides et de rémunération, la possibilité de trouver un mentor (étudiant, professionnel en exercice ou retraité) au cours de son parcours d’études, d’orientation ou d’insertion... Et aussi des outils pour créer un CV et trouver une offre en fonction de ses centres d'intérêt. Un espace pour vivre une expérience en Europe (alternance, engagement, stage...) est aussi en ligne.

Des mesures pour faciliter l'accès à l'apprentissage

Pour faciliter l'accès aux formations en apprentissage et aider les jeunes dans la recherche d'un employeur au long de la procédure Parcousup : un catalogue enrichi des formations en apprentissage, la possibilité de prendre un rendez-vous avec un CFA, des tchats et webinaires, l'accès direct à "La bonne alternance", la mobilisation de cellules régionales interministérielles sur tous les territoires sont en place. Reconduites à chaque rentrée, ces cellules proposent d'accompagner les jeunes ayant demandé une formation en apprentissage sur le portail Scolarité Services et la plateforme Parcoursup. Pour en bénéficier, il faut en faire la demande. Par exemple sur Parcoursup, sollicitez un accompagnement via la rubrique contact de votre dossier. 

Un accompagnement vers une prépa-apprentissage

Les jeunes les plus en difficulté peuvent bénéficier d'un accompagnement vers une prépa apprentissage. Ce dispositif permet de préparer leur entrée dans une formation en apprentissage dans des secteurs ou métiers à forts besoins en recrutement. Ainsi, le jeune mûrit et consolide son projet professionnel à travers de la découverte de métiers, l'acquisition de savoir-être, l'identification de ses compétences... Une aide à la recherche d'un employeur est également proposée. La prépa apprentissage s'adresse aux personnes peu ou pas qualifiées, ni en scolarité, ni en formation, ni en emploi et habitant un des quartiers prioritaires de la politique de la ville ou des zones de revitalisation rurale.

Des actions pour développer la mobilité des apprentis

Pour encourager les apprentis à vivre des expériences en Europe ou à l'international, des référents mobilité sont en place dans chaque CFA. Quel que soit leur niveau de formation, les apprentis peuvent envisager la mobilité européenne, et même gagner des points complémentaires à l'examen (CAP, bac pro, BP...) en bénéficiant de l'unité facultative de mobilité. Plusieurs dispositifs offrent l'opportunité aux apprentis de partir : le stage Erasmus + ; les missions d'engagement comme le service civique ; le programme européen Alma dédié aux jeunes en difficulté en création, l'expérimentation Mona : mon apprentissage en Europe, etc.

Du côté des entreprises

Un soutien aux employeurs d’apprentis prolongé

En raison de la crise et de la progression des demandes de formation en apprentissage, l’aide exceptionnelle à l’embauche d’apprentis est prolongée jusqu’à la fin de l'année 2022. Cette aide est accordée aux entreprises signant un contrat d'apprentissage avec un apprenti du CAP à bac + 5. Son montant : 5 000 euros pour un jeune de moins de 18 ans ; 8 000 euros pour un apprenti entre 18 et 30 ans. L'âge limite ne s’applique pas en cas de recrutement en contrat d’apprentissage d'un jeune reconnu travailleur handicapé. C’est un coup de pouce pour les jeunes en recherche d’un employeur pour signer un contrat d'apprentissage ou de professionnalisation. Cette aide est mise en place pour faciliter aussi l’entrée des jeunes dans les formations en apprentissage proposées sur la plateforme Parcoursup.

À noter : une prime de 6 000 euros sera versée aux entreprises pour tout nouveau contrat en alternance signé entre le 1er janvier et le 31 décembre 2023. Cette mesure remplacera la précédente aide exceptionnelle à l’embauche d’apprentis.